À propos


Crafting the Future Together


LIID Future Lab est une plateforme de recherche prospective, développée depuis 2000 par Raphaële Bidault-Waddington à Paris.

Sa raison d’être est de porter une démarche exploratoire et collaborative sur les mutations du monde contemporain et la fabrique du futur, tout en cherchant à renouveler l’art de la prospective par des méthodes plus hybrides et plus adaptées aux enjeux actuels qui demandent beaucoup d’agilité.

LIID propose ainsi des contenus prospectifs, des ateliers thématiques pour mobiliser des groupes de recherche, et des solutions de futur labs sur mesure permettant d’optimiser tous les impacts internes et externes d’une démarche prospective et collaborative.

A la différence des simples processus d’animation (design-thinking, scenario-planning, innovation camp, etc.), nos futurs labs comprennent ainsi du contenu analytique, stratégique et/ou d’inspiration, du conseil et de la pédagogie pour nourrir et/ou mettre en perspective l’intelligence collective, et de la créativité pour ouvrir l’horizon des possibles ensemble.


Un écosystème de recherche multidimensionnel


Depuis vingt ans, nous collaborons avec un très large spectre d’acteurs dans les sphères économiques (y compris non-profit), urbaines, académiques et artistiques, en France et à l’étranger (Danemark, Suède, Finlande, GB, Suisse, USA, Mexique, Uruguay, Chine, Iran, Dubai, Côte d’Ivoire), ce qui nous permet d’en comprendre les usages, cultures, enjeux stratégiques et modèle de valeur(s) dans une perspective autant locale qu’internationale.

Toutes nos références sur les pages FUTUR LABS et URBAN LABS 

Ces expériences viennent enrichir nos analyses, pédagogies et recommandations prospectives, et nous permettent de construire des perspectives en écosystème évolutif pour mieux saisir les évolutions et opportunités à venir. Les visions en silo (analyse sectorielle) et en système (prospective conventionnelle), ou à l’inverse trop centrées sur les usages et l’expérience (approche design et innovation), sont aujourd’hui insuffisantes pour articuler les transformations multidimensionnelles produites par les deux grandes transitions digitales et environnementales. 

Si ces quatre sphères (économiques, urbaines, académiques, et culturelles) sont nos terrains « meso » d’action et d’expertise, nos labs intègrent également des réflexions « macro » sur les imaginaires et systèmes de valeurs qui sous-tendent ces écosystèmes, ainsi que des réflexions plus « micro » centrées sur le développement, la vie et l’épanouissement du citoyen de demain.

Raphaele Bidault-Waddington développe également au sein du LIID des futur labs de R&D indépendant ou menés dans des contextes académiques et/ou artistiques, permettant de produire des contenus plus exploratoires ou disruptifs, et de prototyper des méthodes et des formats innovants, avant de les proposer à ses clients.